Un réseau d'hommes pour avancer avec les femmes

Un réseau d'hommes, uniquement d'hommes, pour plus d'égalité hommes-femmes et de mixité ? Quelle idée paradoxale !

90% des postes de membres de CODIR ou de COMEX sont occupés par des hommes. 75% des cadres dirigeants sont des hommes, comme 60% des cadres : les hommes concentrent entre leurs mains l'essentiel des leviers de pouvoir. Ce sont ces leviers qui peuvent faire évoluer les cultures d'entreprises, les comportements et les pratiques managériales. Il est donc essentiel que les hommes, en particulier les hommes managers ou dirigeants, soient moteurs de l'égalité entre hommes et femmes.

Pourquoi un réseau uniquement composé d'hommes ? Parce que qu'une prise de parole libre, entre soi, favorise - beaucoup - la prise de conscience. Et que cette prise de conscience est essentielle pour progresser vers plus d'égalité. Les critiques ou les oppositions doivent aussi pouvoir s'exprimer pour trouver une réponse ce qui n'est pas le cas dans les réseaux mixtes. L'idée de réseaux pour l'égalité mais non mixtes, les femmes l'avaient d'ailleurs eue bien avant les hommes : la plupart des grands groupes internationaux comptent aujourd'hui un réseau de femmes. On a parfois besoin de ne pas être dans un environnement mixte pour mieux progresser vers la mixité !

Une fois cette prise de conscience acquise et renforcée par une formation à l'égalité hommes-femmes, les Happy Men se mobilisent et travaillent avec les réseaux de femmes sur les enjeux de transformation managériale de leur entreprise : numérique, télétravail ou travail à distance, horaires de réunion, organisation des temps sociaux, formation, critères d'accès aux responsabilités, évaluations... C'est tout un mouvement d'acteurs de changement qui génère et accompagne la transformation du management.